La Nef d’onard

On aura donc compris que dans la piste d’onard, la solution de X permet systématiquement d’aborder sereinement X+1 (rien de choquant d’ailleurs, c’est plutôt une bonne nouvelle). Ainsi, le NNP (PCA) permet de situer la DCA qui permet de situer l’ortho (puis l’ortho de l’ortho, puis la SAQC toute entière). La SAQC permet ensuite de situer le point d’impact de la flèche.
 
En abordant la 560, il devient donc évident que ce point d’impact va jouer un rôle essentiel. C’est déjà ainsi d’ailleurs que la 580 s’enchainait avec la 600 : en 580 nous finissions sur Angers, en 600, nous étions sur le NNP, selon le principe de la MA, il y a lieu de tracer cet alignement. Nous avons aussi une IS qui nous conforte dans ce choix : Née clef en main dans la 600, tu la retrouveras dans la 560. Ce qui est né clef en main, c’est le NNP, et on ne peut pas ne pas évoquer l’acrostiche d’Angers : Antique clef de France, Necteté de souffrance … Cet IS évoque donc l’alignement NNP-Angers que nous retrouverons en 560.

Alors justement, cette 560 :

Carusburc : RAS Cherbourg
Albion : RAS Grande Bretagne
l’Ouverture qui révèle la Lumière Céleste : Tout est dans le « QUI », ca n’est pas l’ouverture seule (Bourges), ni la lumière (point sur l’Aube), c’est donc RBL dans son intégralité. Il faudra retrouver RBL en quittant Carusburc et ceci dans l’axe imposé par le point de chute de la flèche.
Ne t’attarde pas, ne demande pas ton reste : L’épreuve ne démarre pas exactement de Cherbourg, mais démarrera a partir du moment où RBL aura été retrouvé. En toute logique puisqu’il ne faut pas demander son reste, on peut espérer que cette jonction se fasse avant d’avoir parcouru 43,5 cm carte, on connaitra alors la valeur du reste (28mm, ca peut toujours servir).
Le trait du visuel : « Tire un trait sur la mer », donc les aides de Neptune seront fluviales (je me demande ce que ca donne avec l’IS TDF du 24 Juillet ?)
 
Le tout en image :
Vue d’ensemble :
on retrouve le carré de la spirale, l’extrémité de la flèche, l’axe jaune symbolise le parcours emprunté depuis Cherbourg sur lequel se positionneront les 2Z. On retrouve en trait fin, la ligne RBL, la ligne de FA, la diagonale Bourges-Carignan. On retrouve aussi l’axe NNP-Angers. On devine donc le seul trait restant : l’axe qui révélera la Nef par l’ouverture. J’ai aussi symbolisé l’arc de 43,5.

La Nef d'onard onard560

Zoomons :

onard2z

Sur l’axe jaune, venant de Cherbourg, par ordre d’apparition :
- le trait RBL
- la diagonale du fou
- les 43,5
Les 2Z ne courent qu’après avoir dépassé RBL. Un peu avant Mussy nous franchissons la Seine, puis très vite derrière, voila l’Ource. Terminus. Nous sommes à présent en mesure de voir la nef par l’ouverture : Cet axe rencontre celui liant le NNP à Angers. Nous sommes a Lussac-les-Châteaux, dans la vienne.

onardNef

Et après ? Ben rien.
Soit ca vous plait, et vous vous rapprochez du maitre, soit vous laissez tomber l’affaire.
Une piste qui en vaut bien une autre sans doute ? Sans les madits, oui on pourrait le dire, on a vu pire, pas forcément des plus élégantes, mais ça n’est pas un critère très objectif. Mais avec les madits, c’est quand même plus discutable. J’ai relevé par exemple les points suivants :
- une mesure « inventée » (en tout cas, il n’a jamais été démontré qu’elle existait avant Max)
- pas de DCA, mais un simple PCA
- pas de spirale tracée ni trouvée (et encore moins entièrement sur l’ortho)

Je laisse pourtant le mot de conclusion au maitre :
(100001.0202010101010102)
Alors des solutions comme ça, je peux en donner toute la journée, mais les miennes seraient crédibles.



Laisser un commentaire

asukaxarchangexdechu |
remofanizza |
tendre promesse & co |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | guildeapocalypse
| CSS Tuons nous dans la joie...
| 5'ds